Mieux vivre avec un problème d’incontinence

10 juin 2020
Deux couples petit déjeunent à l'extérieur sans penser à leurs fuites urinaires
L’incontinence est un phénomène courant : ce sont des fuites urinaires, incontrôlables et quotidiennes. Pour mieux vivre avec ce trouble, qui n’est pas seulement réservé aux personnes âgées, il existe des solutions. Des sous-vêtements pour incontinence peuvent faciliter la vie des personnes qui en souffrent ou celle de leurs aidants.
Qui est concerné et pourquoi cela peut-il nous arriver ? Quelles sont les causes les plus connues de l’incontinence urinaire féminine ou masculine et comment mieux vivre avec ? Levons les tabous sur ce handicap.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire et qui est concerné ?

L’incontinence se définit par une perte involontaire d’urine pouvant entraîner une exclusion sociale ou des problèmes d’hygiène.

En France, on estime que 3.5 millions de personnes sont concernés par l’incontinence urinaire dont 70 % de femmes. Pour autant, les fuites urinaires n’excluent pas les hommes même si les causes sont différentes. Plus fréquentes à partir de 55 ans, elles peuvent toutefois arriver à tout âge, les enfants et les adolescents peuvent également y être confrontés.

Il y a différents types d’incontinence :

  • L’incontinence urinaire liée à l’effort : c’est un problème mécanique, une faiblesse des muscles du périnée et du sphincter censés maintenir fermé la vessie. Les muscles n’assurant plus leurs fonctions, une toux, un éternuement, le rire ou encore un effort physique peuvent occasionner des fuites urinaires.
  • L’incontinence d’impériosité : elle se manifeste par des envies pressantes que l’on ne peut retenir. Ce type d’incontinence peut cacher une maladie telle qu’une infection urinaire, polype, calcul, inflammation vaginale ou des affections neurologiques.
  • L’incontinence par regorgement : c’est la plus fréquente chez l’homme. Une perturbation de la fonction d’évacuation de la vessie (par augmentation du volume de la prostate par exemple) engendre un trop-plein. Les muscles sont ainsi affaiblis et entraînent des fuites d’urines permanentes.

L’incontinence urinaire féminine : ce n’est pas une fatalité !

Les fuites urinaires font partie du quotidien d’un très grand nombre de femmes. Pour des raisons anatomiques et hormonales, l’incontinence urinaire est une pathologie souvent féminine. Issues de causes diverses, certaines d’entre elles sont courantes et peuvent rythmer des moments clé de la vie d’une femme :

  • Pendant la grossesse
  • Après un accouchement
  • Lors de la ménopause
  • A cause d’une activité sportive intensive

 

La survenue de ces fuites urinaires peut être difficile à vivre. Qu’elles soient temporaires ou plus définitives, des moyens existent pour améliorer le quotidien. L’incontinence urinaire chez la femme n’est pas une fatalité, après avoir identifié sa cause, nous proposons plusieurs solutions permettant de mieux vivre les fuites urinaires féminines en toute discrétion.

L’incontinence urinaire masculine : récupérez le contrôle au quotidien 

Bien que moins courant, les messieurs peuvent également souffrir de fuites urinaires. Plus encore que chez la femme, le tabou sur l’incontinence masculine peut être très pesant avec un sentiment d’atteinte à la virilité.
Dans la majorité des cas, là aussi pour des raisons anatomiques, les fuites urinaires chez l’homme sont majoritairement dues à une hyperactivité vésicale (dit incontinence d’impériosité ou urgence mictionnelle). La prostate, qui avec l’âge à tendance à grossir, est souvent mise en cause dans ces cas.
Une intervention chirurgicale sur la prostate ou la vessie peut, quant à elle, déclencher une incontinence d’effort.

Incommodante, l’incontinence urinaire chez l’homme ne doit pas diriger le quotidien ! Là aussi, nous proposons des réponses adaptées, afin de garder le contrôle sur les fuites urinaires.

L’incontinence urinaire chez l’enfant et l’adolescent : ne la laissez pas s’installer !

Qualifiée d’énurésie quand il s’agit de désigner le pipi au lit, les fuites urinaires chez l’enfant peuvent aussi survenir dans la journée face à une situation de stress ou lorsqu’ils se retiennent en dehors de la maison. Lors de cette période d’apprentissage, il est important d’identifier les causes de l’incontinence urinaire chez l’enfant et l’adolescent et de faire preuve de pédagogie afin de leur éviter bien des risques à l’âge adulte.

L’incontinence urinaire chez les séniors ou en situation de dépendance : un trouble répandu.

Le vieillissement est le facteur prépondérant de l’incontinence chez les personnes âgées. L’avancée dans l’âge, modifie la morphologie et les fonctions de la vessie et du sphincter, c’est pourquoi, les fuites urinaires sont très courantes chez les plus de 75 ans.
En plus des trois types d’incontinences précédemment citées, peuvent s’ajouter ici : l’incontinence de situation, liée aux troubles cognitifs comme Alzheimer, et celle liée à un handicap moteur.

Les fuites urinaires des séniors et grands séniors sont donc davantage d’origines physiques auxquelles différents facteurs indirects peuvent s’ajouter :

  • Troubles moteurs
  • Troubles liés à la coordination des mouvements
  • Les environnements inconnus ou mal adaptés
  • Le fait d’être alité et dépendant suite à une maladie

 

Souvent inévitable, il est important de proposer des solutions confortables à l’incontinence des personnes âgées ou en situation de dépendance afin de leur permettre de retrouver une forme de sérénité au quotidien.

L’incontinence urinaire : peut-on encore aller à la piscine ?

Lorsque l’on souffre de fuites urinaires, on peut être confronté à un problème d’hygiène entraînant une forme d’exclusion sociale. C’est le cas pour la baignade, la crainte de se mettre en maillot de bain à la piscine ou à la plage et d’avoir des fuites incontrôlables peut constituer un frein pour cette activité pourtant si banale et relaxante ! 

Les loisirs aquatiques tels que la natation ou l’aquagym sont souvent très bénéfiques, voire recommandés pour les seniors ou bien d’autres pathologies, il semble donc extrême de devoir s’en priver pour un problème d’incontinence urinaire. 
C’est pourquoi nous réconcilions l’incontinence et la baignade, pour se détendre ou pour réaliser quelques brasses, nos maillots de bain incontinence vous protègent des accidents liés aux fuites urinaires. 

Incontinence urinaire et vie de couple

On ne va pas se mentir, il peut être difficile de parler d’incontinence urinaire à son médecin alors, aborder le sujet avec son partenaire peut paraître insurmontable ! Pourtant comme devant n’importe quel obstacle, il est bien plus facile de franchir les épreuves à deux, c’est pourquoi le dialogue reste une étape primordiale pour continuer à avoir une sexualité épanouie.
Oser en parler, c’est trouver des solutions. La prise en charge médicale combinée à des sous-vêtements intraversables et esthétiques peut gommer les désagréments liés à ce trouble dans la vie de couple.
 

Aidant : accompagner un proche souffrant d’incontinence urinaire 

L’aidant qui accompagne un de ses proches souffrant de fuites urinaires doit lever le tabou sur l’incontinence. En effet, le dialogue est primordial afin d’assurer le confort et le bien-être d’une personne âgée ou en situation de dépendance souffrant de troubles urinaires. 

L’incontinence peut être frustrante pour un proche : aller aux toilettes, un geste intime et automatique, ne va soudainement plus de soi.
En tant qu’aidant vous devez donc faire preuve de compréhension et de bienveillance. Vous pouvez également rendre son quotidien plus doux grâce à des sous-vêtements intraversables et des protections adaptés lui permettant d’éviter les fuites. Nos solutions discrètes et non stigmatisantes lui permettront également de ne pas avoir à craindre le regard de l’entourage.