L’incontinence urinaire chez la femme enceinte

23 mars 2022
femme enceinte et fuites urinaires
Vous êtes enceinte et vous avez peur que des fuites urinaires ne viennent gâcher ce moment privilégié de votre vie ? L’incontinence urinaire féminine est un phénomène courant pour bien des mamans et des sportives. Pour preuve, presque une femme sur deux souffre d’incontinence pendant la grossesse. Pourquoi cela arrive-t-il ? Peut-on prévenir ces fuites ? On vous explique comment éviter que vos 9 mois de grossesse soient synonymes d’incontinence.

Pourquoi la grossesse est-elle la cause de fuites urinaires ? 

Pourquoi peut-on souffrir d’incontinence pendant la grossesse ou après l’accouchement, voire les deux ? 40% des femmes enceintes connaissent des troubles urinaires passagers durant leur grossesse. Différents mécanismes sont en cause.

DES CHANGEMENTS HORMONAUX ET ANATOMIQUES

Votre corps est soumis à de grands changements durant votre grossesse. Tout d’abord les changements hormonaux qui titillent les femmes enceintes rendent également la vessie plus sensible. Vous allez produire plus d’urine et devoir vous rendre plus souvent aux toilettes.

Votre utérus va s’étendre au fil des mois et laisser de moins en moins de place aux autres organes tels que votre vessie. Le poids de bébé va appuyer de plus en plus sur votre périnée. Les muscles, les ligaments et les membranes soutenant votre vessie sont ainsi soumis à de fortes pressions au cours de la grossesse causant ces fameuses petites fuites urinaires. 

L'INCONTINENCE APRES L'ACCOUCHEMENT

L’accouchement par voie basse peut mettre à mal votre périnée qui remplira donc moins bien son rôle. Chaque accouchement constitue un traumatisme qui augmentera vos risques de souffrir d’incontinence. Suite à leur première grossesse, 12% des femmes connaissent ainsi les désagréments des fuites urinaires dites d’effort. Tousser, soulever une charge, éternuer, rire déclenche systématiquement un petit accident.

LES FACTEURS DE RISQUES

Au cours de votre consultation du premier trimestre, votre sage-femme ou votre  obstétricien va évaluer votre périnée et les éventuels facteurs de risque qui pourraient vous prédisposer aux fuites urinaires durant votre grossesse. Aussi si vous vous retrouvez dans un des cas suivants, vous pourriez souffrir d’incontinence :

  • Un âge avancé augmente les risques d’incontinence urinaire
  • Une surcharge pondérale
  • Une prise de poids excessive durant la grossesse
  • Le fait d’avoir déjà été enceinte
  • Une ancienne chirurgie pelvienne ou abdominale
  • La pratique d’un sport intense durant la grossesse
  • Le tabagisme
  • La constipation

              
Enceinte ? 4 astuces pour lutter et prévenir les fuites urinaires

Heureusement, l’incontinence urinaire n’est pas systématique chez la femme enceinte. De plus, si vous pensez être à risque ou dès les premiers symptômes, des solutions existent pour reprendre le contrôle de votre vessie !

  1. PAS DE SPORT VIOLENT OU INTENSIF DURANT LA GROSSESSE On privilégie la marche à pied, la natation, le yoga pour ne pas déclencher de fuites urinaires liées à l’effort.
     
  2. ATTENTION A LA PRISE DE POIDS
    C’est un fait, vous mangez pour deux. Attention toutefois à surveiller votre prise de poids qui ne doit pas être supérieure à 12 kilos en moyenne.
     
  3. LA REEDUCATION PERINEALE
    Pour prévenir ou traiter les fuites urinaires lors de la grossesse, ou après l’accouchement, la rééducation périnéale est primordiale ! Elle vous permet de renforcer votre périnée qui maintiendra plus efficacement vos organes.
     
  4. LES SOUS-VETEMENTS INCONTINENCE
    Si malgré tout vous souffrez de fuites urinaires pendant votre grossesse ou après votre accouchement, les sous-vêtements incontinence Benefactor vous permettront de reprendre confiance en vos mouvements. Oubliez les tracas des fuites pour vous consacrer à Bébé plus sereinement ! Cette solution doit toutefois rester transitoire, il est important de continuer la rééducation qui traitera la cause de vos fuites urinaires.